posts de mars 2010


vie de merde…la bien nommee

Parfois…

 Quand tout semble aller de travers, quand les emmerdes me tombent dessus à ne plus savoir comment les gérer et que je succombe à la tentation de me lamenter un peu sur moi-même…Quand j’ai l’impression que chaque fois que j’essaie de prendre les choses du bon côté et d’aller de l’avant il y a un souci supplémentaire qui apparaît…Quand la vie me donne envie de pleurer…

Alors je décide qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer, qu’il est une chose qu’on ne peut m’enlever, c’est mon sens de l’humour et pour cela j’ai le remède magique:

 http://www.viedemerde.fr/

Je lis quelques anecdotes et je me sens moins seule. Je me dis que la poisse ne m’est pas réservée. Et ce n’est pas rire du malheur des autres, c’est rire avec eux de ce qu’on a si justement nommé « l’ironie du sort ».

Je retrouve le sourire et ça c’est déjà pas si mal. Non?

politiquement incorrect

C’est connu, c’est un classique mais j’adore toujours autant.

Voici le désormais culte « Achmed the dead terrorist » en vost. Si ça ne vous dit rien, rattrapez vite votre retard et regardez ce sketch « caustique » et hilarant d’un célèbre ventriloque américain (il n’y a qu’eux pour rire de ce genre de choses). Je ne m’en lasse pas!

Image de prévisualisation YouTube

Santigold: « shove it »

Alors voilà j’inaugure une nouvelle rubrique de ce blog, intitulée « bande originale de ma vie » dont le but est de partager avec ceux qui le souhaitent la chanson que chacun écoute le plus en ce moment (et sans tricher, hein!).

Le titre que j’écoute le plus en ce moment est « shove it » de Santigold (découvert dans skins), voici la vidéo:

Image de prévisualisation YouTube

 Et maintenant n’hésitez pas à indiquer votre titre favori  du moment dans vos coms, c’est plus drôle comme ça.

Adieu Brian (Molko), Bonjour Chris (Corner)

Ayant décidé de reprendre la rédaction de mon blog, je ne peux pas résister à la tentation de vous parler musique.

En effet j’ai connu depuis lors une crise d’identité musicale. (échange de regards anxieux)

Le jour funeste est arrivé. Placebo a été détrôné dans mon coeur…euh, surtout dans mes oreilles en fait. (exclamations)

Ma nouvelle dose d’héroïne musicale s’appelle Sneaker Pimps/ IamX. Deux groupes mais une seule âme qui a pour nom Chris Corner*. Une nouvelle voix, de nouvelles émotions, de nouveaux frissons de plaisir, de nouveaux textes à découvrir. Un nouvel amour quoi!

IAMX zagra w Warszawie

Depuis Placebo je n’avais jamais trouvé cela dans la musique d’un groupe_ou de deux dans ce cas précis. Un son et une voix immédiatement identifiables, un leader qui se cache et se dévoile à la fois derrière un personnage et des textes ambigus, une inspiration sans cesse renouvelée. Des chansons qui recèlent des émotions intenses sous un côté provocateur. Amour, mort, sexe, drogues, confusion des genres, dégoût de soi et des autres sous une attitude  flamboyante et pleine de défi, et pour finir le réveil, la gueule de bois, le regret et l’immense solitude à laquelle conduisent de tels excès.

Moins prétentieux, et probablement moins torturé que Brian Molko, tout comme lui pourtant Mr Corner s’est créé un personnage à grand renfort de maquillage et de vêtements savamment choisis. Mieux maintenir une certaine distance pour l’artiste, un certain mystère pour exprimer les choses avec plus de force en fin de compte.

Si Placebo est un groupe rock qui tend vers l’électro, la musique d‘IamX et de Sneaker Pimps s’affirme plus clairement comme telle même si le rock est omniprésent en arrière plan. Des chansons qui font bouger et d’autres plus calmes mais jamais ennuyeuses, qui distillent leur venin à doses concentrées derrière une apparence inoffensive.

Certains crient à l’imposture, à la vanité de tels artifices. Comme Placebo, l’univers de Chris Corner ne laisse personne indifférent, et là aussi pullulent les commentaires haineux, homophobes des ignorants qui ont la critique facile. Tapette. Pédale. Gothique. Emo…(l’insulte suprême sur youtube). La critique de la musique elle-même disparaît face au besoin de certains de cataloguer et de fustiger un esthétisme qui ne leur est pas familier (Dieu merci).

Si tu peux voire au-delà Visiteur, je te ferais partager mes impressions sur cette musique appreciée des amateurs mais encore peu connue du grand public en France malgré une notorieté acquise Outre-Manche.

Cet article faisant office d’introduction je m’en vais maintenant parler de ces deux groupes plus en détail.

En avant la musique.

* Co-Fondateur et leader du groupe Sneaker Pimps dans les années 90, Chris Corner a laissé celui-ci en suspens pour se consacrer entièrement à son nouveau projet, IamX, depuis 2004.

Benis soient les heureux detenteurs d’actions kleenex

Je dois être masochiste…

En effet, je ne sais pas pourquoi je m’obstine à  voire  des films et à lire des livres qui me font pleurer. Tenez, par exemple: après avoir vu (et pleuré devant) le film Sleepers et avoir appris que c’était une histoire vraie en plus,  je dois être la seule à m’être dis « si je lisais le livre »! Bilan: au lieu de pleurer pendant la durée du film_2H_ j’ai pleuré pendant trois jours non-stop, c’est-à-dire pendant toute la durée de ce fichu bouquin, et usé au moins 4 paquets de mouchoirs. J’ai même sangloté à des moments qui ne m’avaient même pas fait pleurer dans le film!

Bref j’en viens au but de cet article…Vous parler de mes lectures.

Mes glandes lacrymales ayant besoin de faire un peu d’execice ces temps-ci,….Non je rigole! Etant tout simplement à la recherche d’un nouveau livre, j’ai décidé de faire ma sélection parmis des listes faites par des internautes intitulées « les livres qu’il faut avoir avoir lus« . Admirez la logique au passage!

C’est ainsi que mon attention est attirée par un roman intitulé « La nostalgie de l’ange » d’Alice Sebold, récemment porté à l’écran par Peter Jackson sous son titre original, « Lovely bones« .

Benis soient les heureux detenteurs d'actions kleenex dans Livres nostalgie-ange-bd

Ayant raté ce film au cinéma je me suis naturellement dis: « Pourquoi ne pas faire  les choses dans l’ordre et lire d’abord le bouquin? ». Logique me direz-vous encore. Mais là où ça l’est moins, c’est quand on connaît l’histoire relatée dans ce livre. Voici le synopsis: Une fillette de 14 ans,violée et assassinée, observe  la vie et le long travail de deuil des proches qu’elle a laissés derrière elle depuis son paradis personnel .

 Aaaaaahh. OK. Je sais. Je vous avais dis que j’étais masochiste.

Pourtant d’après les critiques ce livre suscite l’espoir et le désir de vivre et non la tristesse.

Pourtant le livre est bien écris et ne verse pas dans le sentimentalisme à deux balles.

 Pourtant je suis une grande fille maintenant.

Pourtant je m’étais JURE de ne pas pleurer (ou presque).

Malgré ça, ce livre a tout de même réussi l’exploit de me serrer la gorge dés la première page. Vous réalisez? La toute première!

 Et depuis,  je suis bloquée à la page 80, je ne peux pas continuer à lire, mes yeux sont gonflés, mon nez coule et une grosse boule a élu domicile au fond de ma gorge.

La prochaine fois, je m’en  fiche, j’achète un bon vieux Harlan Coben. Non mais.

 

Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cplespilettes
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres